29- Flammes jumelles, 7 clés à ne pas oublier pour arpenter au mieux votre chemin

Coucou à tous, je voulais vous faire un billet que je pensais rapide (LOL la blague) et finalement ça sera un article, après ce temps de silence nécessaire me concernant. Et je pense prendre encore mon temps avant de réécrire des articles très orientés pour les Fj, car j’ai encore beaucoup à dire sur notre cheminement intérieur individuel, mais je veux prendre ce temps qu’il me faut pour intégrer tout ce qui se présente à moi. C’est ce qu’on appelle une période d’introspection riche. ^^

Cette période est extrêmement intense (vous en conviendrez surement), mais au combien porteuse d’enseignements majeurs et je suis heureuse d’avoir pu conscientiser tout un tas de choses qui viennent consolider des bases que j’avais pu poser en moi cette année. Il est d’ailleurs assez amusant de voir que beaucoup disent que ce que nous émettons en souhaits, ou demandons sur une période se présentent en gros six mois après. Donc ce que nous vivons en ce moment et le résultat de ce que nous avons demandé au printemps dernier. Suite à cette information, en faisant cette introspection, un petit retour arrière sur cette période de l’année, je me suis aperçue effectivement que ça collait bien. Alors comme à chaque fois, si vous demandez à l’univers, soyez prêt à recevoir en sachant que la réponse ne sera peut être pas apportée de la manière dont vous le souhaitiez mais plutôt apportée de la manière dont vous en avez besoin pour comprendre, lâcher ce qui vous pèse et avancer. lol ! L’important est de rester centré surtout.

On oublie parfois de sages conseils, et du coup, j’ai eu envie de vous faire un petit mémo intermédiaire, comme ça, là, sans raisons, ouais je sais c’est sympa hein ?  c’est cadeauuu  !!! Blague à part, la chose qui m’a semblé importante de vous redire aujourd’hui pour le 1er point, c’est surtout de ne pas lâcher votre intériorité. Cela peut paraître tout basique comme conseil, mais croyez-moi, il est plus qu’important. Quand vous traversez vos apprentissages, une tempête ou je ne sais quoi d’autres qui fait vaciller vos repères, remonter vos émotions, suinter vos blessures, c’est surtout à ce moment là que vous devez rester plongé en vous et ne pas regarder dehors. Votre cerveau va s’emballer, donc retourner dedans est plus que salvateur. Je sais pour parler avec quelques Fj régulièrement que la période est très dense pour beaucoup, des épreuves, des apprentissages pour nous faire remonter et ressortir tout ce qui peut entacher notre unité intérieure personnelle. Car oui, c’est d’abord en soi toute cette histoire, et s’aimer soi entièrement, et bien ça n’est pas si facile que ça. Je ne sais pas pourquoi, mais je pense que vous en conviendrez tous assez aisément lol !

Alors oui, prenez du recul, ce recul nécessaire pour vous remettre d’équerre et regarder dedans, ne cherchez plus dehors ce qui est déjà en vous, TOUT est en vous ! Oui je sais, version solennelle, tout ça tout ça, mais pourtant, c’est vrai ! Vous êtes votre GPS, votre boussole et votre vérité, et vous portez toutes vos clés pour vous guérir et avancer sur ce chemin. En vous se trouve l’unité décomposée, à vous d’assembler le puzzle. Vous y trouverez votre lumière, votre amour pour vous, oui celui-là, il faut déblayer mais il y est, l’amour de votre autre, l’amour pour les autres, la confiance en l’univers et en vos guides, car oui, vous n’êtes pas seul,  les réponses à vos questions, les solutions à vos problèmes, votre itinéraire pas après pas pour avancer, et les clés de votre bonheur.

IMG_0554

Votre bonheur, vous le créez vous même, vous avez à vrai dire toujours le choix, même si cela peut vous paraître ne pas être le cas. Quand je dis que vous avez le choix, c’est que vous avez le choix de comment vous réagissez et quelle route vous prenez pour arpenter votre chemin ! La route la plus simple est bien loin d’être la meilleure, mais la plus exigeante peut vous coller la frousse, et clairement, cela nous est tous arrivé. La difficulté ne se fera pas sentir quand tout va bien, non, mais quand tout est bousculé. Vous pourrez par réflexe conditionné ne pas vouloir voir, ou alors regarder vers l’extérieur, chercher vers les autres ce qui vous permettrait d’aller mieux pour combler le trou fait par votre blessure, ou pour tout simplement vous anesthésier, ce que nous avons tous fait par mode survie jusqu’à l’entrée dans ce parcours et même encore pendant. Vous pourriez aussi en vouloir aux autres, à l’univers ou je ne sais qui pour ce qui vous arrive car vous avez cette douleur, tristesse, colère, mais c’est bien surtout à ce moment là que vous devez regarder en vous, dedans ! 

Chaque situation à quelque chose à vous apprendre, vous avez mal, demandez-vous ce que cela vient toucher chez vous ? Et l’amour de soi c’est très complexe, on connaît les 5 blessures (je vous renvois vers la partie lien du site, il y a un article très bien là dessus), mais il y a beaucoup de choses qui doivent être transcendées pour être dans sa propre complétude. Cela va des blessures classiques « abandon, rejet, trahison, humiliation, injustice » à tout ce que cela vient toucher : image de soi, estime de soi, respect de soi et donc de ses limites, confiance en soi, amour de soi. Vous aimez « vous » totalement, c’est vous aimer comme vous êtes, avec tout ce qui vous compose, vous êtes une belle personne, et vous êtes parfait dans vos imperfections. L’idée d’imperfection n’est qu’une idée conditionnée comme beaucoup de ces carcans avec lesquels nous avons grandit. C’est une fausse idée. Rien n’est imparfait, tout « est », simplement, et tout ce qui est, est parfait comme il est. ça fait beaucoup de « est » je suis désolée mais c’est ce que c’est ^^ Arrêter avec cette idée de la perfection telle qu’on nous l’a inculqué permet aussi d’être moins tortionnaire avec nous-même. Et arrêter de se torturer soi-même, c’est le début de l’amour de soi non ? C’est une de ces composantes en tout cas.

Je mettrais dans les jours qui viennent quelques liens fort utiles pour cette partie de l’amour de soi.

Alors oui, s’aimer entièrement est un des plus gros boulot de cette histoire, et pour se faire on viendra vous présenter des choses qui feront vibrer, gronder, secouer vos blessures, afin de les voir, les conscientiser, les laisser sortir et de ce fait les guérir définitivement. Quand cela vous arrive, vous perdez vos marques, vous êtes dans ce tsunami qui vient tout balayer, et à ce moment là, il est important et même primordial de vous prendre avec une extrême douceur et une grande compassion. C’est le 2ème point que je souhaite rappeler. Ne vous jugez pas ! Non ! Arrêtez ce massacre de suite, retourner en vous et passez vous de la pommade avec une extrême tendresse. Je vais prendre un exemple tout bête, mais lorsqu’un enfant a mal, vous ne venez pas lui dire des méchancetés, vous ne le blâmez pas? Non, vous accueillez sa souffrance, vous le prenez dans vos bras, vous le consolez et le cajolez afin qu’il se sente écouté, sécurisé et apaisé, je me trompe ? Et bien considérez toujours que cet enfant c’est vous ! Oui! Quand vous avez mal, c’est cet enfant intérieur qui a mal, et vous êtes comme cet enfant, vous avez besoin d’être accueilli dans votre souffrance, apaisé, sécurisé et cajolé. Portez vous toute l’attention nécessaire avec une douceur pour ce que vous vivez, pour vous, pour vos états émotionnels, et pour tout ce que ça provoque chez vous. D’abord ça secoue, puis ensuite ça s’apaise, ensuite ça s’éclaircie, en gros on libère au fur et à mesure jusqu’à être entier.

img_0153.jpg

Ce qui est important aussi et c’est le 3ème point, c’est de laisser sortir vos émotions, ne les contenez pas, dès que vous le pouvez, laissez sortir vos larmes, vos ras le bol, votre tristesse. Laissez ces émotions être réellement. Plus vous acceptez de plonger dans vos blessures, dans votre souffrance si longtemps étouffée, plus vous arriverez à libérer entièrement celle-ci. Il n’y a aucune honte ni culpabilité à avoir, d’être complément en pleure ou en colère dans vos moments de nettoyages. Personnellement je fais ces nettoyages majoritairement quand je suis seule même s’il y a eu un certain nombre d’exceptions, et j’ai appris à accepter que ce que je considérais avant comme montrer mes faiblesses, soit maintenant un réel accueil de mon âme, de ce que je suis, c’est donc commencer à être authentique en toutes circonstances, même si je préfère rester discrète clairement. S’aimer sans conditions c’est aussi apprendre à s’accueillir sans conditions... avant de le penser pour deux, il faut le penser et le pratiquer pour soi.

Accueillez vous, accueillez ce qui émane de vous même si vous ne savez pas toujours pourquoi les choses arrivent quand elles arrivent. Ce qui me fait arriver sur le 4ème point, qui est ne cherchez pas à tout comprendre ! Alors je sais, c’est difficile, et je suis bien placée pour le savoir, j’aime comprendre ce qui m’arrive et où on veut me driver, à vrai dire j’aime bien comprendre tout simplement… mais voila, parfois nous sommes dans la brume et c’est juste nécessaire à notre cheminement, il faut accepter ce qui « est ». Et c’est dans ces moments qu’il faut lâcher prise et lâcher son cerveau ! Plus vous vous posez des questions, et plus vous fonctionnez avec votre cerveau, et plus vous êtes avec votre cerveau, plus vous êtes à l’extérieur et l’extérieur c’est quoi ? C’est pas le bon endroit car on vous veut dedans ! 

Il y a donc une juste mesure à avoir. Comprendre ce qui nous arrive est nécessaire et important pour avancer, mais quand ça ne vient pas, laissez simplement les choses être et attendez, les réponses du coeur viendront d’elles-mêmes. Vous aurez des éclairages au fur et à mesure, la brume se dissipera tout doucement, et vous saurez ce que vous traversez, bossez etc… Plus on s’obstine à chercher des réponses dehors et moins on lâche prise, et moins on lâche et plus on souffre, Plus c’est douloureux finalement et moins on sait.

Dans ces moments là retournez donc en vous et restez ancré. Ce qui m’amène au 5ème point, la nécessité de s’ancrer et de l’être surtout pendant ces tempêtes. Certaines personnes le font assez naturellement voire même trop LOL mais pour d’autres c’est plus difficile. S’ancrer c’est quoi ? C’est en gros le ici et le maintenant en connexion avec le grand tout, une énergie qui circule et un alignement avec son intérieur et donc son âme. Je résume hein. Mais l’ancrage aide beaucoup dans les tempêtes et on oublie parfois ce détail surtout quand on a tendance à partir vers l’extérieur, vers le passé, le futur, vers partout et nulle part etc..

Ok Madame, l’ancrage c’est cool mais on fait comment ? 

Beaucoup de techniques existent et encore une fois prenez celle qui vous parle le plus. Pour les trucs simples qui aident à s’ancrer vous avez : le sport, l’art, la musique, chanter, rire, la nature et les balades et d’autres choses qui ponctuent votre quotidien. Ensuite il y a des techniques soit en méditation soit en contact direct avec dame nature voire les deux. L’imagerie mentale peut aussi être utilisée comme poser vos pieds au sol, sentir avec force vos pieds sur le sol, imaginer des racines en sortir et s’enfoncer dans le sol, ou sentir l’énergie du sol monter en vous etc…

je vous mets le lien vers un article que j’avais trouvé pas mal sur l’ancrage c’est quoi comment etc.

Le 6ème conseil qui découle de l’ancrage, sera de ne jamais lâcher votre foi, votre en foi en vous, en l’univers, le grand tout et j’en passe. Vous ne savez pas où vous allez ? Qu’à cela ne tienne, faite confiance, faite vous confiance, faite confiance en vos guides, l’univers, tout est fait pour vous amener où vous le devez. Faite confiance les yeux fermés et lâchez prise vraiment sur les évènements de votre vie. Vivez dans l’instant présent et tout ira pour le mieux, tout est juste, soyez en paix au maximum. Rien ne sert de vous tracasser pour ce risque d’arriver ou de ne pas arriver, soyez juste présent en vous, pour vous. Le reste vous le savez, il y a une road map, et ce lien est éternel, le temps n’existe qu’ici. On vous demande vraiment de vous libérer vous et d’atteindre votre unité, le reste en découlera. Pas après pas, on avance doucement mais surement, ne vous tracassez pas, la feuille de route est déjà prévue, alors rien ne sert de stresser, vous ne savez pas ce qui s’en vient ? Alors vivez maintenant aussi positivement que possible. Ayez confiance au grand tout et aussi en vous, vous avez les capacités de faire ce chemin, vous aviez déjà passé tout ça au crible, et nous ne sommes pas seuls, vraiment. Demandez de l’aide aussi bien autour de vous qu’à l’univers, et même si au départ vous ne savez pas qui vous entend, croyez-moi que vous l’êtes ! Il y a toujours une oreille.

IMG_0517
Et cela m’amène au 7ème et dernier point que je voulais vous évoquer: soyez le plus positif possible,
avec vous déjà, dites vous des jolies choses chaque jour, comme je t’aime, tu es une belle personne, tu vas y arriver, tu es parfait comme tu es etc. Pardonnez-vous pour tout, ce qui a été fait ou pas fait, et regardez vous avec amour.

Ensuite pensez positif pour votre maintenant et votre avenir, rappelez vous que nous créons ce que nous pensons, alors autant créer ses rêves non ? Et plus on avance et plus le pouvoir de l’intention est fort et rapide…

Entourez vous des bonnes personnes aussi. On ne se rend pas compte au départ, mais l’entourage peut nous bouffer voire nous maintenir en bas. Si vous ne sentez plus quelque chose, une soirée, un repas à cause de certaines personnes, ne vous forcez pas! Non ! Écoutez vous. Ne vous encombrez plus des énergies qui vous polluent, vous abaissent, vous dévalorisent, non, soyez déterminé, posez vos limites, et entourez vous de personnes qui vous aiment comme vous êtes, et vous aident à avancer, à positiver, à vous écouter, à rire ! Bref des gens qui vibrent comme vous ! Le ménage malheureusement ne peut être qu’intérieur, il le sera aussi à l’extérieur fatalement à un moment donné. Respectez vous en vous entourant bien, vous le méritez vraiment ! Certaines choses demandent du temps, d’autres moins, privilégiez les bonnes vibes avec le temps nécessaire que cela peut demander pour y arriver.

Voila pour ma modeste contribution, on va dire en condensé de ce que j’avais pu mettre ça et là ici, sur ce qui me paraissait important de vous rappeler. Car même en le sachant, parfois on oubli dans la confusion intellectuelle. Je remercie d’ailleurs mes amies qui se reconnaîtront pour m’avoir rappelé quelques points que je connaissais pourtant pour les avoir moi-même écrit, mais que j’avais perdu de vu un instant. Alors si les doutes vous envahissent, si votre cerveau est en mode pédalage ou en mode brouillard, relisez ces quelques lignes, elles pourront peut être vous aider. Ne vous lâchez jamais, faite de votre unité intérieur un impondérable, et vous le savez, ne pas se lâcher ça dépasse largement l’aide à notre simple personne, c’est bien plus. 

Croyez moi ensuite, on se sent bien et tout se débloque petit à petit ! La paix intérieure et la voix de votre âme et de votre coeur n’ont tout simplement pas de prix !

Prenez soin de vous, je dirais même plus prends soin de « toi m’aime ». 😉

Mon Alter Ego, Ma Flamme Jumelle ©

———-Reproduction :Si vous souhaitez copier cet article, merci de ne pas le modifier et d’indiquer le lien du site copyright © https://monalteregomonamejumelle.wordpress.com/

Publicités