6-Réalité parallèle et temps inexistant

Dans ce parcours d’âme jumelle, il y a quelque chose qui vous frappe après quelques temps, c’est d’ailleurs lié à votre évolution, votre regard évoluant sans cesse.

Cette chose, c’est le temps et la (vôtre) réalité.

La réalité : car vous sentez des choses qui ne se passent pas ici, sur ce plan, elles existent ailleurs, vous avez du mal d’ailleurs à mettre des mots dessus au départ. C’est un peu comme si vous viviez dans deux dimensions différentes, deux plans, avec deux réalités distinctes, un peu comme si vous aviez deux vies.
En vrai vous n’en avez qu’une mais vous vous ouvrez à un autre plan de conscience, vous commencez à sentir, voir, et comprendre autre chose. Cet autre chose vous l’avez longtemps oublié, vous en aviez peu pris soin, l’entendant seulement ponctuellement : c’est votre âme. Vous vivez dans la matière et vous vivez dans « l’astral ». Cette notion n’est pas évidente pour tout le monde, mais je sais que ceux qui cheminent vers leur flamme jumelle, sauront de quoi je parle.
Peut-être pas au début non, mais assez rapidement cela vous frappe. Vous devenez de plus en plus un être conscient… il faut du temps pour s’ouvrir, mais au fur et à mesure, ces choses deviennent évidentes, et des signes vous apparaissent, vous sentez, vous ressentez et vous savez que ça n’a rien de classique ni de déjà vu dans la réalité 3D. Vous comprenez donc vite cette double réalité.

Le temps : car tout est à la fois long, lent et rapide voire même brutal. Si je vous parle de ces deux choses en même temps, c’est que pour moi elles sont liées. Le fait d’être plongé dans ces « deux réalités » vous donne une impression d’un temps flexible, chewing-gum, distendu, au ralenti, tout ça mélangé, car en fait, ça n’est pas la ligne de temps que nous connaissons, le temps linéaire n’est qu’ici dans la matérialité, là, vous êtes dans deux réalités qui se côtoient et se frictionnent au gré de l’avancement de votre lâcher prise, de votre ouverture de conscience, de votre retour vers l’unité. La réalité astral est intemporelle, permanente, elle est tout simplement depuis toujours.

Les effets de ce croisement : un impression d’être un pied ici, un pied là-haut, à la fois dans la matérialité, à la fois dans les étoiles, à la fois un temps long et qui demande de l’endurance et à la fois un temps souple qui n’a pas de délai car tout existe et « est ».

Cela demande donc des ajustements, parfois, la linéarité et le monde matériel et ces codes pèsent sur votre moral, car vous vous attendez à ce que les choses se débloquent plus vite, que votre progression aille plus vite, que la relation s’épure de ces blessures plus vite, mais devant le monde de l’astral ou 5D, qu’est-ce que quelque mois, quelques années devant l’éternité ?
Dur de conserver ça en tête lors des périodes transitoires.

Que faire quand cela vous atteint ? Arrêter de naviguer sur le temps linéaire, hier n’est plus, demain n’est pas, c’est aujourd’hui qui compte et même mieux, c’est maintenant.
Ancrez-vous pour vous recentrer sur l’instant présent. Le pouvoir du moment présent est énorme, et dans la 3D, on a beaucoup de mal à s’y tenir. Lire le livre du même titre, peut aussi vous donner quelques pistes.

Enfin dites vous que vous l’aimez depuis la nuit des temps (temps qui n’existent qu’ici), donc depuis votre origine, et que vous l’aimerez toujours, peu importe le contrat que vous avez décidé d’incarner ici dans cette vie. Et que quoi qu’il arrive, cette relation existe en parallèle sur le plan astral, depuis toujours et pour l’éternité. Maigre consolation certains diront, oui, quand on s’accroche à cette réalité sur terre, et sa ligne de temps 3D.

Je sais qu’un jour, on se retrouvera mon ange terrestre et je sais que c’est déjà le cas, ailleurs.

Reproduction :
Si vous souhaitez copier cet article, merci de ne pas le modifier et d’indiquer le lien du site copyright ©  https://monalteregomonamejumelle.wordpress.com/ 

Publicités